Billetterie

Blocs

Nos dernières actus

Visite virtuelle à 360°: Le musée de la Romanité s’invite chez vous !

Visite virtuelle du Musée de la Romanité

Extrait : Le musée de la Romanité lance sa visite virtuelle inédite à 360° en partenariat avec Impakt 360, start-up digitale implantée à Nîmes et Montpellier, spécialisée dans la création de contenus immersifs 360. Une expérience exceptionnelle, au plus près des oeuvres et des collections, qui donne à découvrir le musée comme vous ne l’avez jamais vu… Un…

Le Musée de la Romanité obtient la Marque Qualité Tourisme*

Les labels qualité tourisme

Extrait : Le processus, démarré au printemps, s’est achevé en octobre 2020 et a permis au Musée de la Romanité de Nîmes de se voir attribuer la marque Qualité Tourisme. Une distinction nationale valable pendant 5 ans et obtenue suite à un audit répondant à plus de 350 critères très précis, validés par une visite de clients mystère…

Les partenaires de l’événement

  • Iconem
  • Ubisoft
  • Ça m’intéresse Histoire
  • France 3 Occitanie
  • Histoire TV

Eaedem enim utilitates

In motu et in statu corporis nihil inest, quod animadvertendum esse ipsa natura iudicet? Non enim solum Torquatus dixit quid sentiret, sed etiam cur. Quem enim ardorem studii censetis fuisse in Archimede, qui dum in pulvere quaedam describit attentius, ne patriam quidem captam esse senserit? E quo efficitur, non ut nos non intellegamus quae vis sit istius verbi, sed ut ille suo more loquatur, nostrum neglegat. Nam aliquando posse recte fieri dicunt nulla expectata nec quaesita voluptate. Potius ergo illa dicantur: turpe esse, viri non esse debilitari dolore, frangi, succumbere.

Expectoque quid ad id
Sed tu, ut dignum est tua

Du 2 juin au 24 septembre
Gladiateurs, héros du colisée

Quoniam, inquiunt, omne peccatum inbecillitatis et inconstantiae est, haec autem vitia in omnibus stultis aeque magna sunt, necesse est paria esse peccata. Huius ego nunc auctoritatem sequens idem faciam.

Accès billetterie

visuel de l'exposition sur les gladiateurs

Omnibus stultis aeque
Quare attendo te studiose et

Effluit igitur voluptas corporis et prima quaeque avolat saepiusque relinquit causam paenitendi quam recordandi. Si enim, ut mihi quidem videtur, non explet bona naturae voluptas, iure praetermissa est.

Cycles des femmes - Musée de la Romanité Nîmes
visiteurs dans les collections permanente du musée
Visiteurs dans le musée
vue de la façade du musée depuis la rue
Vue de la façade du musée depuis la rue de la République – Visiteurs dans le musée
3 enfants remplissant le carnet de la Schola Romana
3 enfants remplissant le carnet de la Schola Romana

Titre
Supplément dessous

Supplément dessus
Titre

À Nîmes,
pour les vacances de la Toussaint
partagez l’expérience historique en famille !

Venus fond orange
enfants en visite au musée de la romanité

Mihi, inquam

In primo enim ortu inest teneritas ac mollitia quaedam, ut nec res videre optimas nec agere possint. Ex quo, id quod omnes expetunt, beate vivendi ratio inveniri et comparari potest.

visiteur admirant des fleurs dans le jardin archéologique du musée

Non quaero quid dicat

Quam hoc suave! dicturum. Te enim iudicem aequum puto, modo quae dicat ille bene noris.

intérieur de la librairie boutique du musée

Effluit igitur voluptas corporis et prima

Quaeque avolat saepiusque relinquit causam paenitendi quam recordandi. Si enim, ut mihi quidem videtur, non explet bona naturae voluptas, iure praetermissa.

vue sur l'esplanade des arènes depuis l'intérieur du musée

Le rooftop

S’émerveiller devant la vue à 360° qu’offre le rooftop sur la ville de Nîmes

vue des arènes depuis le rooftop au couchant

Le rooftop

S’émerveiller devant la vue à 360° qu’offre le rooftop sur la ville de Nîmes

vue des arènes depuis le rooftop au couchant

Le dialogue architectural

Admirer le dialogue proposé par l’architecte Elizabeth de Portzamparc qui invite la ville dans le musée

vis-à-vis entre la façade du musée et les arènes de Nîmes

Le dialogue architectural

Admirer le dialogue proposé par l’architecte Elizabeth de Portzamparc qui invite la ville dans le musée

vis-à-vis entre la façade du musée et les arènes de Nîmes

Le rooftop

S’émerveiller devant la vue à 360° qu’offre le rooftop sur la ville de Nîmes

vue des arènes depuis le rooftop au couchant

Quid tanto concursu honestissimorum

Ea, quae dialectici nunc tradunt et docent, nonne ab illis instituta sunt aut inventa sunt? Si enim ad populum me vocas, eum. Idemne potest esse dies saepius, qui semel fuit? Quia voluptatem hanc esse sentiunt omnes, quam sensus accipiens movetur et iucunditate quadam perfunditur.

L’Église Saint Paul

De style Romano-byzantin, l’église a été édifiée au XIXe siècle. À l’intérieur, les fresques colorées de son chœur sont d’Hippolyte Flandrin.

l'église Saint Paul

La Tour Magne

La Tour Magne était la plus haute et la plus prestigieuse tour de l’enceinte romaine. Visible de loin, elle signalait la présence de la cité et du sanctuaire impérial de la Source, situé au pied de la colline.

la Tour Magne

Le lycée Alphonse Daudet

Tour à tour auberge, Hôpital Général, Palais des Arts, lycée général… le lycée Daudet est un bâtiment chargé d’Histoire dont les traces sont encore visibles dans son architecture.

le lycée Alphonse Daudet

La Cathédrale Saint Castor

Consacrée en 1096 la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor a subi de nombreux remaniements au cours des siècles. La frise supérieure est considérée comme une œuvre majeure de la sculpture romane du Midi de la France est évoquée dans le Musée de la Romanité à l’aide d’un dispositif audiovisuel.

La Cathédrale Saint Castor

Les Arènes

L’amphithéâtre (ou arènes) de Nîmes est le mieux conservé du monde romain. Dès la fin du Ier siècle de notre ère, il accueillait des chasses de bêtes sauvages et des combats de gladiateurs. Aujourd’hui, de nombreuses manifestations s’y déroulent.

les Arènes de Nîmes
  • la Tour Magne
    La Tour Magne
  • le Temple de l'Oratoire
  • l'église Saint Paul
    l’église Saint Paul
  • L'église Sainte-Perpétue et Sainte-Félicité de Nîmes
  • L’église Saint-Baudile
  • la préfecture de Nîmes
  • le Palais de Justice de Nîmes
  • le Musée des Beaux Arts de Nîmes
  • le lycée Alphonse Daudet
  • les Arènes de Nîmes
    les Arènes de Nîmes

La demande explicite du concours était de créer un musée qui soit une réponse contemporaine aux Arènes romaines. J’ai longuement analysé les Arènes et me suis interrogée sur la notion même de bâtiment contemporain et comment exalter les 21 siècles d’histoire de l’architecture qui séparent ces deux bâtiments. Concevoir une architecture légère, rendue possible par la technologie actuelle, m’a semblé une évidence, ainsi que d’exprimer les différences entre ces deux architectures à travers un dialogue basé sur leur complémentarité. D’un côté, un volume rond, entouré par les verticales des arcs romains en pierre et bien ancré au sol, de l’autre un grand volume carré, en lévitation et entièrement drapé d’une toge de verre plissé.

visiteurs se dirigeant vers le musée de nuit

Le saviez-vous ?

Si l’olivier, le figuier et l’amandier sont arrivés dès l’époque préromaine, les romains avaient apporté avec eux la lavande, le thym, l’ail et le châtaignier puis les Croisés, au Moyen Age : le pêcher, l’estragon, la ciboulette et le prunier…

lavande, romarin et thym dans une assiette

Mom’Art

Le Musée de la Romanité a signé la charte Mom’Art qui l’engage à être un musée accueillant, dans lequel on a envie d’aller, qu’on retrouve avec plaisir et où l’on découvre en s’amusant ! Non pugnem cum homine, cur tantum habeat in natura boni; Restinguet citius, si ardentem acceperit.

Télécharger
les 10 droits du petit visiteur

Visite en famille

Patriam quidem captam esse senserit? E quo efficitur, non ut nos non intellegamus quae vis sit istius verbi, sed ut ille suo more loquatur, nostrum neglegat. Nam aliquando posse recte fieri dicunt nulla expectata nec quaesita voluptate. Potius ergo illa dicantur: turpe esse, viri non esse debilitari dolore, frangi, succumbere. Illud dico, ea, quae dicat, praeclare inter se cohaerere. Et si turpitudinem fugimus in statu et motu corporis, quid est cur pulchritudinem non sequamur.

Entrée musée de la Romanité - Elizabeth de Portzamparc

Période préromaine
(VIIe siècle à la fin du IIème avant JC)

A partir de l’Âge de fer, le développement du commerce maritime en méditerranée permet de découvrir de nouveaux végétaux. La Gaule adopte la polyculture et on assiste dans la région à la naissance d’une « agriculture méditerranéenne ». Des espèces annuelles sont cultivées : des céréales, des légumineuses et ponctuellement de la vigne.

vue du jardin archéologique - Musée de la Romanité - Nîmes
pictogramme billetterie

Billetterie

Billetterie du musée

Vous pouvez acheter vos billets sur place, aux guichets situés à l’accueil du musée, tous les jours jusqu’à une heure avant la fermeture du musée.

Billetterie en ligne

Simplifiez-vous la vie en achetant en ligne vos billets pour le musée, visite guidées, laissez-passer annuel…
Vous pourrez ensuite, soit choisir de retire votre billet au guichet, soit imprimer votre billet ou obtenir un m-billet pour accéder directement à la visite en évitant l’attente aux caisses.

Accès billetterie

escalier en spirale

Ouverture du jardin

Accès libre ou presque

Du 1er avril au 4 novembre : 8h > 20h
Du 5 novembre au 31 mars : 8h > 19h

Nunc omni virtuti vitium contrario nomine opponitur. Ex quo intellegitur officium medium quiddam esse, quod neque in bonis ponatur neque in contrariis.

Iam in altera philosophiae parte. Universa enim illorum ratione cum tota vestra confligendum puto. Non modo carum sibi quemque, verum etiam vehementer carum esse? Sed quid ages tandem, si utilitas ab amicitia, ut fit saepe, defecerit? Quod si ita sit, cur opera philosophiae sit danda nescio. Maximus dolor, inquit, brevis est. Quam ob rem tandem, inquit, non satisfacit.

Illa videamus, quae a te de amicitia dicta sunt !

Sic, et quidem diligentius saepiusque ista loquemur inter nos agemusque communiter. Ita multa dicunt, quae vix intellegam. Est igitur officium eius generis, quod nec in bonis ponatur nec in contrariis. Te enim iudicem aequum puto, modo quae dicat ille bene noris. Quid de Platone aut de Democrito loquar.

Terram, mihi crede, ea lanx et maria deprimet

Paria sunt igitur. Et quod est munus, quod opus sapientiae? Hoc est dicere: Non reprehenderem asotos, si non essent asoti. Iis igitur est difficilius satis facere, qui se Latina scripta dicunt contemnere. Iam doloris medicamenta illa Epicurea tamquam de narthecio proment: Si gravis, brevis.

Audax negotium, dicerem impudens, nisi hoc institutum postea translatum ad philosophos nostros esset

Gloriosa ostentatio in constituendo summo bono. Quod, inquit, quamquam voluptatibus quibusdam est saepe iucundius, tamen expetitur propter voluptatem. Nihil enim hoc differt. Non autem hoc: igitur ne illud quidem. Sed utrum hortandus es nobis, Luci, inquit, an etiam tua sponte propensus es.

Roges enim Aristonem, bonane ei videantur haec: vacuitas doloris, divitiae, valitudo.

Infos
pratiques

Adresse

Musée de la Romanité
16 Boulevard des Arènes
30000 Nîmes

Horaires

Ouvert tous les jours
de 10h à 19h jusqu’au 4 novembre

Tarifs visite

Visite libre
Parents : 8 € (plein) | 6 € (réduit)
Enfants : 3 €
Pass famille (2 adultes et 2 enfants 7-17 ans) : 19 €

Livre remis gratuitement !

« Visite frissons » (durée 1h)
Du 20 octobre au 3 novembre
exclusivement sur réservation
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Tarif 7-17 ans : 6 €
Pass famille (2 adultes et 2 enfants 7-17 ans) : 30 €


Toutes ces aventures sont à vivre en famille, les enfants restent accompagnés par leurs parents.

Visiteurs en situation de handicap

Rapior illuc, revocat autem Antiochus, nec est praeterea, quem audiamus. Iam quae corporis sunt, ea nec auctoritatem cum animi partibus, comparandam et cognitionem habent faciliorem. Nam illud vehementer repugnat, eundem beatum esse et multis malis oppressum.

Nosti, credo, illud : nemo pius est, qui pietatem-; Iubet igitur nos Pythius Apollo noscere nosmet ipsos. Bonum negas esse divitias, praeposìtum esse dicis? Qua tu etiam inprudens utebare non numquam. Cur igitur, cum de re conveniat, non malumus usitate loqui? 

Materiam vero rerum : copiam apud hos exilem, apud illos uberrimam reperiemus. Minime vero, inquit ille, consentit. Beatus autem esse in maximarum rerum timore nemo potest. Quasi vero, inquit, perpetua oratio rhetorum solum, non etiam philosophorum sit. Satisne vobis videor pro meo iure in vestris auribus commentatus? Ego vero volo in virtute vim esse quam maximam; Sed fortuna fortis;

Des valeurs avant tout !

Quare conare, quaeso. Sic consequentibus vestris sublatis prima tolluntur. Quantam rem agas, ut Circeis qui habitet totum hunc mundum suum municipium esse existimet? Respondent extrema primis, media utrisque, omnia omnibus. Bonum incolumis acies: misera caecitas. At quicum ioca seria, ut dicitur, quicum arcana, quicum occulta omnia.

Nam, ut paulo ante docui, augendae voluptatis finis est doloris omnis amotio. Tertium autem omnibus aut maximis rebus iis, quae secundum naturam sint, fruentem vivere. Virtutis, magnitudinis animi, patientiae, fortitudinis fomentis dolor mitigari solet. Etiam beatissimum.

Qui potest igitur habitare in beata vita summi mali metus? Que Manilium, ab iisque M. Cur deinde Metrodori liberos commendas? Quis enim potest ea, quae probabilia videantur ei, non probare? Atque hoc loco similitudines eas, quibus illi uti solent, dissimillimas proferebas. Sine ea igitur iucunde negat posse se vivere? Neque enim disputari sine reprehensione nec cum iracundia aut pertinacia recte disputari potest. Utilitatis causa amicitia est quaesita.

Sed quid attinet de rebus tam apertis plura requirere? Nam his libris eum malo quam reliquo ornatu villae delectari.

Des valeurs avant tout !

Quare conare, quaeso. Sic consequentibus vestris sublatis prima tolluntur. Quantam rem agas, ut Circeis qui habitet totum hunc mundum suum municipium esse existimet? Respondent extrema primis, media utrisque, omnia omnibus. Bonum incolumis acies: misera caecitas. At quicum ioca seria, ut dicitur, quicum arcana, quicum occulta omnia.

Nam, ut paulo ante docui, augendae voluptatis finis est doloris omnis amotio. Tertium autem omnibus aut maximis rebus iis, quae secundum naturam sint, fruentem vivere. Virtutis, magnitudinis animi, patientiae, fortitudinis fomentis dolor mitigari solet. Etiam beatissimum.

Qui potest igitur habitare in beata vita summi mali metus? Que Manilium, ab iisque M. Cur deinde Metrodori liberos commendas? Quis enim potest ea, quae probabilia videantur ei, non probare? Atque hoc loco similitudines eas, quibus illi uti solent, dissimillimas proferebas. Sine ea igitur iucunde negat posse se vivere? Neque enim disputari sine reprehensione nec cum iracundia aut pertinacia recte disputari potest. Utilitatis causa amicitia est quaesita.

Une entreprise

Ne in odium veniam, si amicum destitero tueri. Nisi autem rerum natura perspecta erit, nullo modo poterimus sensuum iudicia defendere.

Tenesne igitur, inquam, Hieronymus Rhodius quid dicat esse summum bonum, quo putet omnia referri oportere? Ergo illi intellegunt quid Epicurus dicat, ego non intellego? Quem Tiberina descensio festo illo die tanto gaudio affecit, quanto L. Nunc ita separantur, ut disiuncta sint, quo nihil potest esse perversius. Rationis enim perfectio est virtus.

Réserver

Presse

Deinde dolorem quem maximum. Qua ex cognitione facilior facta est investigatio rerum occultissimarum.

Partim cursu et peragratione laetantur, congregatione aliae coetum quodam modo civitatis imitantur; Non igitur bene.

Isto modo ne improbos quidem, si essent boni viri.

Quod autem ratione actum est, id officium appellamus. Nos autem non solum beatae vitae istam esse oblectationem videmus, sed etiam levamentum miseriarum. Cum salvum esse flentes sui respondissent, rogavit essentne fusi hostes.

Contactez-nous
Et dites-nous ce que vous en pensez

Apud imperitos tum illa dicta sunt, aliquid etiam coronae datum; Aliis esse maiora, illud dubium, ad id, quod summum bonum dicitis, ecquaenam possit fieri accessio. Hinc ceteri particulas arripere conati suam quisque videro voluit afferre sententiam.

Universa enim illorum ratione cum tota vestra confligendum puto. Qui autem de summo bono dissentit de tota philosophiae ratione dissentit.

Non enim, si malum est dolor, carere eo malo satis est ad bene vivendum. Quid in isto egregio tuo officio et tanta fide-sic enim existimo-ad corpus refers. Vide igitur ne non debeas verbis nostris uti, sententiis tuis. Ut placet, inquit, etsi enim illud erat aptius, aequum cuique concedere.

Uterque enim summo bono fruitur, id est voluptate. Tum Quintus: Est plane, Piso, ut dicis, inquit. Tum mihi Piso: Quid ergo? Ex eorum enim scriptis et institutis cum omnis doctrina liberalis, omnis historia. Nam, ut paulo ante docui, augendae voluptatis finis est doloris omnis amotio. Sed haec nihil sane ad rem.

Mihi enim erit isdem istis fortasse iam utendum. Sed in rebus apertissimis nimium longi sumus. Hinc ceteri particulas arripere conati suam quisque videro voluit afferre sententiam.

Fortitudinis quaedam

    Vous êtes

    mosaïque